Mutuelle : Quelles réglementations pour les demandeurs d’emploi ?

AccueilTout sur la santéMutuelle : Quelles réglementations pour les demandeurs d’emploi ?

La question de mutuelle se pose souvent face aux difficultés financières que peuvent rencontrer les demandeurs d’emploi. En effet, en période de chômage, il est possible que certaines dépenses ne soient pas nécessairement une priorité dans votre budget. Ce n’est pourtant pas une raison pour ne pas bénéficier d’une bonne couverture santé. Adhérer à une mutuelle de santé permet de prendre en charge ses soins sans les sacrifier pour d’autres dépenses. Découvrez ici les réglementations pour les demandeurs d’emploi en termes de mutuelle.

Pourquoi souscrire à une mutuelle lorsqu’on est demandeur d’emploi ?

La mutuelle santé chômeur est un régime d’assurance maladie qui assure la sécurité sociale des chômeurs. Cela vous permet de recevoir la plupart ou la totalité du remboursement immédiatement après avoir consulté un médecin, reçu un traitement ou acheté du matériel médical. Cela vous évite de sauter vos soins en cas de besoin.

Vous pourrez ainsi obtenir un remboursement partiel (pour ce que la sécurité sociale ne couvre pas dans vos factures de santé). Les chômeurs ne sont pas obligés de s’affilier à une mutuelle de santé. Cependant, il est toujours recommandé de souscrire une assurance maladie pour les demandeurs d’emploi.

Comment trouver la meilleure mutuelle demandeur d’emploi ?

Pour trouver la meilleure mutuelle demandeur d’emploi, vous devez comparer les devis et vérifier la couverture des contrats et les différentes garanties que vous offrent les compagnies d’assurance. Si en tant que demandeur d’emploi, vous bénéficiez déjà d’une mutuelle, vous pouvez également comparer votre complémentaire santé avec celles disponibles sur le marché.

Lorsque l’assurance maladie de votre entreprise n’est plus transférable, il est conseillé de souscrire à la mutuelle la plus personnalisée possible pour les chômeurs. Dans la plupart des cas, le chômage n’est qu’une période temporaire, entraînant généralement une baisse des revenus et des coûts, qui à leur tour augmentent.

Il est fortement recommandé de comparer les assurances santé en ligne avant de souscrire, il faut donc mettre les offres en concurrence afin de pouvoir choisir une mutuelle santé pour demandeur d’emploi. Cela vous permettra d’économiser de l’argent et d’obtenir une assurance santé adaptée à vos besoins réels.

Cependant, il faut prendre du recul et ne pas se limiter à comparer les prix de la cotisation mensuelle. En effet, il faut aussi comparer pour la mutuelle de demandeur d’emploi:

  • les garanties offertes et les exclusions
  • le taux de remboursement et son maximum
  • les délais de carence offerte.

Tous ces critères doivent entrer en lice dans votre choix de mutuel demandeur d’emploi.

Mutuelle pour demandeur d’emploi: quelles sont les différentes solutions?

Conserver la mutuelle d’entreprise au chômage

Après la fin de votre contrat de travail, votre adhésion à la Mutuelle d’Entreprise peut être prolongée de 1 à 12mois. C’est ce qu’on appelle la portabilité. (Découvrez les détails de cette option dans la suite)

Rejoindre la mutuelle de votre conjointe

Si vous êtes mariés, vous pouvez vous rattacher à la mutuelle de votre conjointe. Cette solution a l’avantage d’avoir une démarche simple, un tarif qui dépend de vos préférences et un interlocuteur unique pouvant couvrir toute la famille.

Souscrire à une mutuelle individuelle

Pour continuer à bénéficier de l’assurance maladie, vous pouvez souscrire à une mutuelle individuelle. Il existe des formules de base qui répondent aux besoins de base, et les tarifs sont adaptés. Assurez-vous qu’il couvre les dépenses les plus courantes (médecins, pharmacies, etc.), les factures d’hôpital (qui peuvent devenir très chères très rapidement) et vérifiez les différentes options proposées, telles que l’optique ou le dentaire.

Mutuelle pour demandeur d’emploi: la réglementation pour l’utilisation de la portabilité de la mutuelle d’entreprise

La portabilité de l’assurance maladie permet aux demandeurs d’emploi de continuer à bénéficier de la complémentaire santé collective de l’entreprise qui les a licenciés, sans modification des conditions de couverture. Il y a une limite à cette mutuelle: le licenciement pour faute lourde. Cette portabilité est égale à la durée du précédent contrat de travail, dans la limite de 12mois.

Lire plus :  Arôme et liquide : tout pour votre cigarette électronique

Elle prend fin lorsque la personne n’est plus indemnisée par Pôle emploi ou lorsqu’elle reprend une activité (rémunérée ou non). Contrairement à ce qui prévalait lorsqu’il était encore salarié, le demandeur d’emploi ne paie rien. Au bout de 12mois maximum, le demandeur d’emploi (remboursé ou non) peut maintenir la complémentaire collective, mais sur une base individuelle. Il dispose 6mois pour prendre une décision.

Dans ce cas, la majoration de base de la prime est plafonnée à 50% de la cotisation initiale, c’est-à-dire hors cotisations patronales. Par exemple, pour une cotisation mensuelle de 100euros, soit la moitié de la cotisation patronale, le demandeur d’emploi peut donc verser jusqu’à 150euros par mois, alors que lorsqu’il était salarié, il ne payait que 50euros par mois.

Si le contrat collectif couvre le conjoint et les enfants avant la rupture du contrat de travail, la portabilité s’étend à eux dans les limites mentionnées ci-dessus et dans le cadre de la garantie effective de l’entreprise. Cette règle ne s’applique pas si l’enfant est né pendant la période de portabilité.

Que faire si la mutuelle demandeur d’emploi est trop chère ?

Si vous n’êtes pas en mesure de payer une mutuelle alors que vous êtes au chômage, vous pouvez dans certains cas bénéficier de la Complémentaire santé solidaire (CSS), qui remplace la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) et l’ACS (Aide Complémentaire Santé), depuis le 1ernovembre 2019. Le dispositif est destiné aux personnes à revenu faible ou moyen et peut aider à payer les factures médicales. Pour savoir si vous êtes éligible et comment faire une demande, veuillez contacter votre caisse d’assurance maladie.

Grâce à la mutuelle pour les demandeurs d’emploi, vous n’avez pas à vous faire de soucis pour votre santé même si vous êtes au chômage. Et quand vous venez d’être licencié, les réglementations vous permettent de ne rien craindre pour vos soins de santé. Vous avez toujours plusieurs options, quelle que soit la position dans laquelle vous vous retrouverez. Le plus important est d’analyser vos besoins afin que vous puissiez continuer à être traité sereinement et défendre vos droits sans hésitation.