Vélo électrique : Comment être subventionné de 500 euros ?

AccueilMon autoVélo électrique : Comment être subventionné de 500 euros ?

Mis en place depuis le mois de février 2020, les 500 euros maximum offerts comme prime d’achat par L’Île-de-France concerne un certain type de vélo. Nombreuses interrogations reviennent en ce qui concerne les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier de cette somme. Ou encore, le type de vélo électrique à acheter en vue d’obtenir cette prime. D’aucuns se retrouvent en train d’acheter des vélos et d’exiger cette rémunération. Avec cet article, vous trouverez toutes les réponses qui ont trait avec les vélos électriques et cette prime.

Pourquoi la prime de 500 euros sur l’achat d’un vélo électrique ?

En vue des changements climatiques, l’un des plus grands enjeux du 21ème siècle est la transition écologique. En effet, elle consiste à passer d’un système énergétique axé sur l’usage des énergies fossiles vers un système écologique naturel.

De ce fait, pour encourager ce système écologique, L’Île-de-France mobilités offre à tous les Franciliens une prime de remboursement sur l’achat des vélos électriques. Et ce, à un moment plafonné à un certain seuil. De ce fait, l’Île de France marque une grande empreinte dans le processus de réduction de la pollution environnementale.

Où acheter les vélos électriques ?

En effet, il ne suffit pas simplement de se rendre dans un des magasins de l’Île-de-France. Pour obtenir cette prime, il n’est même pas nécessaire de se rendre dans un magasin si ce n’est un magasin virtuel. Effectivement, les vélos électriques achetés pour obtenir cette prime se commandent en ligne sur la page dédiée de la plateforme de Île-de-France Mobilités. Par ailleurs, il est important de préciser que cet organisme est l’autorité organisatrice des transports dans la région parisienne. Sans oublier, il est aussi important de rappeler que la création d’un compte sur le site de l’Île-de-France est requise.

eligibilite prime velo electrique

Quels types de vélos sont affectés par cette prime ?

L’une des raisons pour laquelle vous ne pouvez bénéficier de cette prime est que votre vélo ne correspond pas au type de vélo affecté par cette prime. En effet, seuls les vélos à assistance électrique neufs communément appelés «VAE» sont concernés par cette offre.

Par ailleurs, les vélos cargo à assistance électrique sont également concernés par cette offre. En outre, suivant les accessoires achetés, le prix du vélo peut augmenter ou diminuer dans la mesure où ils sont présentés sur la même facture que le vélo. Parlant d’accessoires, il s’agit:

  • Tout d’abord de panier;
  • Ensuite de casque;
  • Et enfin de l’antivol.

Par ailleurs, il est important de savoir que cette prime correspond à 50% du prix total de la facture. C’est-à-dire vélo et accessoires compris. En outre, le montant maximum que l’on peut percevoir est de 500 euros pour un VAE et de 600 euros pour un vélo cargo. A guise d’illustration, un vélo payé à 1200 euros ne peut être remboursé à plus de 500 euros. Et celui acheté à 600 euros ne peut obtenir plus de 300 euros.

Pensez également à assurer votre vélo électrique en lisant cet article.

Quels sont les critères d’éligibilités pour bénéficier de cette réduction ?

Hormis les critères sur le lieu de l’achat et du type de vélo acheté, il existe d’autres critères obligatoires à respecter en vue de pouvoir bénéficier de cette réduction. En effet, il s’agit de:

  • Premièrement le lieu de résidence: En effet, vous devez obligatoirement habiter en Île-de-France pour en bénéficier;
  • Deuxièmement la majorité: vous devez être majeur soit âgé de 18 ans pour pouvoir bénéficier de la prime de remboursement des 500 euros;
  • Et troisièmement la date d’acquisition du vélo: Le vélo en question doit avoir été acheté à partir du 01er Décembre 2019. Cette date correspond à la date conforme selon la réglementation en vigueur.

Par ailleurs, il est impératif de savoir que la prime ne sera débloquée que pour une personne durant une période de 5 ans. En effet, au cours des 3 premières années, la revente du vélo est strictement interdite. Et enfin, en amont de la demande de prime envoyée à l’Île-de-France Mobilités, il faudrait avoir demandé des aides financières locales dans la mesure où il y’en a.

Lire plus :  Astuces et conseils pour le nettoyage de vos jantes de voiture.

Subvention velo electrique

Quels sont les facteurs indispensables pour l’obtention de la prime vélo électrique ?

Tout d’abord, le plus important est la facture d’achat. Cet élément doit être récupéré et conservé avec tous les soins possibles. En effet, cette dernière est l’élément principal dans le processus d’obtention de la prime. En effet, celle-ci est considérée comme la preuve d’achat et doit dater d’au moins 24 mois. Dans le cas contraire, elle ne sera pas recevable.

Par ailleurs, la facture doit être rédigée en français et les montants doivent être inscrits en euros. En ce qui concerne les vélos avec assistance électrique, le certificat de conformité ou certificat d’homologation doit être remis par le vendeur afin de le joindre au dossier.

Quels sont les documents à fournir pour bénéficier de la subvention achat vélo électrique ?

En dehors des éléments mentionnés ci haut à savoir la facture du vélo et des accessoires ainsi que le certificat d’homologation, le client devrait fournir les documents suivants:

  • Tout d’abord la demande de remboursement;
  • Après, d’un justificatif de domicile datant de moins de trois mois. Il peut s’agir d’une facture ou encore d’une attestation d’hébergement;
  • Puis de la copie d’une pièce d’identité ou d’un relevé d’identité bancaire;
  • Enfin, il faut faire parvenir à Île-de-France Mobilités le justificatif de refus ou d’obtention d’une aide financière à l’achat d’un vélo électrique de la ville ou intercommunalité.

En vue de la réduction de l’empreinte carbone en France, l’IDFM a mis en place la prime de 500 euros sur l’achat d’un vélo électrique. En effet, encadrée par de nombreuses conditions, beaucoup de français se retrouvent toujours perplexes face aux critères de remboursement. Certes évident, mais assez nombreux pour être troublant pour les français. Par ailleurs, cette offre est bonne mais n’est pas accessible à tous les français. C’est une belle opportunité qui aurait pu être partagée sur l’étendue du territoire français.