Assurance vélo électrique Decathlon : Comment obtenir un devis ?

AccueilMon autoAssurance vélo électrique Decathlon : Comment obtenir un devis ?

Plus connus sous le nom de e-bike, les vélos électriques constituent autant que les appareils électriques la nouvelle tendance des siècles nouveaux. Leur usage est très simple et ils vous permettent d’entretenir une activité physique régulière ; ils sont d’autre part bénéfiques pour l’environnement du point de vue écologique. Les vélos électriques coûtent clairement une fortune et il est toujours prudent de protéger son investissement grâce à une assurance. Dans les lignes à suivre, nous vous indiquerons comment vous y prendre pour disposer d’un devis d’assurance pour votre vélo électrique.

Le vélo électrique Decathlon

Il en existe de deux ordres. Il s’agit du vélo à assistance électrique et du vélo électrique proprement dit. Le vélo à assistance électrique, encore appelé VAE, est un vélo pour le moins classique et équipé d’un moteur électrique intelligent qui cesse de fonctionner dès que vous arrêtez de le pédaler. Ainsi, votre pédalage est assisté par le moteur et ne dépasse pas les 25km/heure, car le moteur est bridé à cette vitesse. C’est tout le contraire d’un vélo électrique dont le moteur fonctionne que vous le manœuvriez ou non. La batterie de ce vélo se verra donc constamment sollicitée et cela en pâtira sur son autonomie. Au contraire des trottinettes électriques débridées, les vélos de ce genre peuvent rouler à plus de 25km/h tels des cyclomoteurs. C’est pour cette raison que leurs utilisations sont soumises à la détention d’une immatriculation, d’un permis, et souvent d’une assurance.

assurance pour vélo électrique Decathlon

L’assurance est-elle nécessaire ou pas pour un vélo électrique Decathlon ?

En effet, les vélos électriques ont l’obligation d’être assurés du fait que leur vitesse n’est pas bridée à 25km/heure. D’autre part, rien n’oblige les vélos à assistance électrique de l’être ; vu que leur vitesse ne dépasse point les 25km/h. Néanmoins, voir un bien que vous avez eu du mal à acheter ; se faire voler n’est pas très réjouissant il faut l’avouer. En France, par exemple c’est près de 500 000 vélos qui sont volés chaque année. Mais dès l’instant où vous vous faites voler votre bien, quelle solution s’offre à vous ? C’est donc pour répondre à cela qu’il est conseillé de souscrire à une assurance. En soi, c’est nécessaire d’être assuré. Les problèmes qui touchent les vélos ne sont pas bien nombreux. Il s’agit du vol, des accidents et des réparations.

Pour ce qui est du vol de bicyclette, la résolution du problème varie suivant l’endroit où il a été volé. Ainsi, si le vélo a été volé par effraction dans votre habitation ou lorsqu’il était attaché à l’aide d’un antivol à un point immobile, il peut être indemnisé par le contrat d’assurance. Par contre, s’il a été volé à l’extérieur de l’habitation, l’assurance selon sa nature pourrait l’indemniser ou non. Ainsi donc, il est important de savoir à quelle assurance souscrire. En outre, si le cycliste a été agressé pendant le vol du vélo, l’assureur devra se référer au contrat pour régler le problème. Au nombre des clauses du contrat, on a:

  • Par année, un seul vol est indemnisé ;
  • Le forfait doit avoir eu lieu entre 7h et 21h ;
  • Le vélo doit être neuf à l’achat et assuré avant 45jours après son achat ;
  • Le vélo doit subir un marquage et un enregistrement auprès d’une association qui s’y prête.

Pour ce qui est des accidents, celui qui cause le dommage est celui qui est tenu de réparer ce qu’il a abimé. Ainsi, c’est le conducteur ou l’assurance automobile qui est tenu de réparer le vélo et d’indemniser pour les dommages corporels. Et cela si ce n’est pas bien sûr la faute du cycliste. Quant à un accident entre cyclistes ou entre cycliste et piétons, c’est le responsable de l’accident qui est tenu d’indemniser la victime.

Cependant, il arrive que ce ne soit que la batterie qui ait été volée. La majorité des assurances couvrent ses cas de figure et indemnisent les victimes. Mais, il faut toujours signaler à votre assureur un changement de batterie lorsque vous en faites un, car dans le cas contraire, la batterie pourrait ne pas être indemnisée.

Lire plus :  Astuces et conseils pour le nettoyage de vos jantes de voiture.

Enfin, pour d’autres raisons telles que la dégradation, un vélo abimé, l’assureur peut intervenir.

Il faut par ailleurs notifier que le montant de l’indemnité couvert par l’assurance dépend du taux de la vétusté de votre matériel, de son prix et de son prix d’achat. Ils peuvent donc prévoir aussi des frais de réparations.

devis assurance pour vélo électrique Decathlon

Le prix d’une assurance vélo électrique Decathlon

Le prix de l’assurance pour un vélo électrique est supérieur à celui d’un vélo classique du fait de la différence de leurs prix d’achat. Ainsi, l’assurance pour un vélo électrique peut coûter 12euros pour un total de 1500euros en moyenne. Il faut aussi préciser que ce prix varie et dépend donc des clauses de l’assurance.

Où s’obtient le devis pour l’assurance ?

Comme déjà notifié, il existe une variété d’assurances. Et chacune propose des conditions en fonction desquelles le prix est fixé. Ainsi, dès le moment où vous avez assuré votre vélo à assistance électrique, vous devez vous saisir de votre assureur habitation et lui demander d’intégrer le vélo à votre patrimoine immobilier. En outre, il serait aussi préférable de savoir si l’assurance du vélo peut être opérationnelle à l’extérieur de la maison. Par contre, s’il s’agit d’un vélo électrique, il serait plutôt préférable de consulter un assureur automobile.

Résilier l’assurance du Vélo à Assistance électrique Decathlon

Il est effectivement possible de résilier une assurance en rapport avec un VAE. Pour cela, il suffit juste de respecter le préavis de durée déterminée à l’échéance du contrat. Elle prend effet un mois après échéance. Dans d’autres situations, il est possible de mettre fin au contrat indépendamment de l’échéance du contrat. Ainsi, si vous modifiez votre VAE et le transformez en vélo électrique ; si vous partez en retraite, changez de travail ou déménagez ; si votre situation matrimoniale change, vous pourrez aisément résilier le contrat de l’assurance. En revanche, si votre assureur refuse de réduire ses tarifs, vous pouvez profiter de la situation et mettre fin au contrat.

Vous savez à présent tout ce qu’il faut savoir sur les vélos électriques, leur assurance et la moyenne du devis de l’opération. Il faut donc que vous sachiez à quelle assurance souscrire pour profiter de multiples avantages tout en soldant moins.

Quel budget prévoir pour l’assurance vélo ?

La bicyclette, autrefois symbole d’enfance et de liberté, s’est aujourd’hui imposée comme un mode de transport privilégié par un nombre croissant d’usagers. Alors que les rues s’animent de cyclistes, le souci de protéger son bien et soi-même prend de l’ampleur. La question budgétaire liée à l’assurance vélo se pose naturellement. Quelle somme allouer pour garantir une protection optimale ?

Le coût d’une assurance vélo dépend principalement de la valeur du deux-roues et de l’étendue des garanties souhaitées, vous en saurez plus sur ce site. Pour un vélo classique, la fourchette des primes annuelles oscille généralement entre 50 et 150 euros. Néanmoins, pour les vélos à assistance électrique ou les modèles haut de gamme, le tarif peut s’envoler, atteignant parfois 400 euros par an. Ces montants peuvent sembler élevés, mais ils garantissent souvent une couverture complète : vol, dégradation, accident, responsabilité civile…

Il est essentiel de bien évaluer ses besoins avant de s’engager. Certaines assurances proposent des formules modulables permettant d’ajuster la protection en fonction du budget. Analyser les offres et comparer minutieusement les garanties est la clef pour réaliser des économies tout en bénéficiant d’une couverture adaptée. Face aux aléas de la route, s’assurer est un investissement judicieux qui assure la tranquillité d’esprit de chaque cycliste.